© Thomas Duranteau 2015

Les textes et images de ce site internet (sauf mention contraire) sont l'entière propriété de son auteur Thomas Duranteau et ne peuvent donc pas être utilisés ou diffusés sans l'accord préalable de ce dernier. 

  • Facebook Metallic

DES MIETTES ET DES ETOILES

Des miettes et des étoiles est sorti en 2012 aux éditions Elytis (collection "grafik") et réédité en 2017. Cet ouvrage de 224 pages est un carnet de voyage dans les camps d'extermination nazis suite à un voyage d'étude organisé par l'Union des Déportés d'Auschwitz (UDA). Cet ouvrage mêle des textes en prose, des dessins, des gravures, des BD, des poèmes, des citations et des notes documentaires pour une approche originale de la Shoah. Le livre a reçu le Prix du Club de la Presse 2012 lors du Rendez-vous du Carnet de Voyage.

« Un livre tout à fait émouvant et d’une grande beauté »

Eric de Rothschild

président du Mémorial de la Shoah

 

« Thomas Duranteau nous invite au cœur d’une représentation de la Shoah tissée autour d’une rencontre entre l’art graphique, la mémoire et l’histoire, représentation qui emprunte le chemin du sensible et force notre imaginaire. Dans un improbable carnet de voyage, nous le suivons sur les lieux de mémoire, Auschwitz, Birkenau, Maidanek, Treblinka, dont il restitue la complexité dans une approche artistique saisissante. »

Raphaël Esrail,

président de l'Union des Déportés d'Auschwitz

auteur de la préface

 

« Un carnet de voyage hybride, un livre très étrange et très beau. »

Mazarine Pingeot

Coup de coeur de l'émission

"Ça balance à Paris"

sur Paris Première, diffusée le 12 avril 2013

« Une réalisation originale, pertinente, sensible et juste »

 

Simone Veil

Présidente d'honneur de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, ministre, membre de l'Académie française

« Le montage du livre (complexe et simple en même temps) fonctionne remarquablement. »

Georges Didi-Hubermann

historien de l'art

Prix du Club de la Presse 2012

« Votre livre - cet "étrange" objet éditorial -, m’a impressionnée. L'idée d’entre-tisser texte, prose et poésie, dessins, notes, est en effet originale, et était en un sens "risquée" pour aborder un sujet aussi sensible que celui des déportations en camps d'extermination. Mais vous avez pleinement réussi, et votre livre allie la gravité et une certaine douceur, l'imaginaire et la justesse historique. »

Sylvie Germain

Prix Goncourt des Lycéens, Prix Fémina