top of page

LE CAHIER DE DANIÈLE KAHN
Un film de Didier Roten et Thomas Duranteau

Première diffusion sur France 3 Nouvelle Aquitaine le 25 avril 2024
Participation au scénario et à la conception graphique, aux dessins

Une production Anekdota avec la participation de France Télévisions et Histoire TV

Avec le soutien du CNC, de la Région Nouvelle-Aquitaine et du Département de la Charente-Maritime, de la Fondation pour le Mémoire de la Shoah, de la Direction de la mémoire, de la culture et des archives du ministère des Armées , de la fondation Rotschild, de la PROCIREP et de l’ANGOA.

En Mars 1944, Danièle Kahn, âgée de 12 ans, retrouve des scellés sur la porte close de la maison familiale.

C’est ici que son cauchemar commence.

Dans son journal, la jeune fille raconte l’horreur de cette découverte mais aussi, sur fond d’occupation allemande, la vie quotidienne du petit village de Côte d’Or dans lequel elle restera cachée jusqu’à la libération.

Dans le petit cahier, jauni par les années, les récits et dessins de Danièle Kahn nous emmènent à la découverte de cette expérience si particulière qu’a été celle des enfants cachés pendant la guerre.

Entre animation et prises de vue réelles, Didier Roten et Thomas Duranteau redonne vie au journal et aux souvenirs qu’il contient.

Extrait cahier DK 2.jpg

"Le film nous plonge instantanément dans le quotidien d'une enfant cachée pendant la Seconde Guerre mondiale, la voix off principale étant assurée par une adolescente qui lit ce journal, témoignage exceptionnel car écrit sur le vif, avec toute la spontanéité d'une jeune fille de 12 ans, douée pour le dessin, d'une nature espiègle et optimiste malgré les circonstances tragiques. 

Pour illustrer ce récit captivant, rythmé par les dates qui sont autant de repères historiques, le réalisateur alterne plusieurs types d'images : les dessins, croquis ou aquarelles issus du cahier de Danièle qui sont parfois animés et des dessins de Thomas Duranteau qui illustre le récit de Danièle avec de belles idées graphiques (le loup nazi, le masque pour changer d'identité, les "chers absents" de Danièle dont les traits s'effacent...). Ces parties de dessins animés alternent avec des photos et des images d'archives et celles de Danièle Kahn, la mère du réalisateur, à 90 ans qui commente son journal et revient dans le village où elle a été cachée, pour des retrouvailles émouvantes avec les camarades du village.

D'une foisonnante richesse de détails visuels et sonores, ce documentaire graphique se révèle profondément émouvant tant il parvient à faire revivre la sensibilité d'une enfant, à la fois sa détresse et sa force de vie, restées intactes au soir de sa vie, alors que la vieille femme évoque face caméra cette "blessure jamais refermée »."

Marie-Laure PELOSSE

sur le site de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah

fondationshoah.org

Extrait cahier DK 7.jpg

Bande annonce du film « Le cahier de Danièle Kahn"

Quelques captures d’écran extraites des séquences d’animation créées pour le film « Le cahier de Danièle Kahn"

bottom of page